jeudi 2 février 2017

Le mot de la présidente


Si l’on tend bien l’oreille, derrière l’appel généreux au vivre ensemble, on peut entendre bien souvent un « Oui, mais le problème, c’est les autres ! » Ces autres, si différents, si ceci, si cela, dont il faudrait se préserver, qu’il faudrait tenir en lisière ou sermonner jusqu’à ce qu’ils comprennent là où est leur place.
Face aux murs de briques et de mots, aux projets de société grégaires, VISAGES a décidé de répondre en mettant en avant ce qui se crée dans la vraie vie : paroles de jeunes sur ce qui les entoure, dynamiques collectives pour se réapproprier des espaces de vie, repousser l’atomisation sociale, défendre le socle sur lequel s’est construite la société française après 1945. Cet indéfinissable « Vivre ensemble » s’appréhende mieux au travers de déclinaisons concrètes : relations intergénérationnelles, réinsertion des personnes marginalisées, intégration des personnes en situation de handicaps ou souffrant de troubles psychiques…
Ces actes et ces mobilisations n’existent que parce que des valeurs sont encore portées par nombre d’entre nous. Des valeurs que VISAGES partage et promeut depuis plus de trente ans. Elles ont pour noms liberté, solidarité, égalité, respect, hospitalité. Ce ne sont ni des gadgets électoraux, ni des mots-valises, mais les indispensables piliers pour faire de ce monde un endroit vivable, pour tous.
Bon forum !

Sylvie Gaborieau, présidente de Visages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire