L'association Visages

  
L'association Visages organise chaque année, à la fin du mois de mars, sur trois jours et demi, son Forum du Film Documentaire d'Intervention Sociale au cinéma Saint Paul à Rezé près de Nantes. Au programme, treize séances de films documentaires suivis à chaque fois d'un débat avec le public.

Petit historique :

A la fin des années 70, la video s'est peu à peu imposée comme une forme d'expression particulièrement adaptée aux secteurs de l'animation et de l'éducation. Ici et là quelques passionnés se regroupaient pour créer des pôles de matériel audio-visuel qui deviendraient des structures de formation et d'aide à la réalisation de courts métrages. Devant l'absence de réseaux ou de lieux de diffusion, la nécessité d'instaurer un rendez-vous régulier s'est vite manifestée.

C'est ainsi qu'en 1982, avec l'aide du Centre Audiovisuel de Loire-Atlantique et de l'Ecole d'éducateurs de la Classerie, s'est créée l'Association VISAGES pour organiser le FORUM VIDEO D'INTERVENTION SOCIALE. Cette dernière expression semblait la plus susceptible de rendre compte du secteur concerné: l'Action sociale, l'Animation socio-culturelle, l'Education et la Formation...
Images "bricolées" de caméras d'amateurs dans les tout débuts, les films présentés se sont vite imposés comme de véritables documents témoignant soit de situations sociales difficiles ou de souffrances cachées, soit d'expériences marquantes pour animer et enrichir la vie sociale.

Aujourd'hui les documentaires diffusés sont l'oeuvre de professionnels engagés qui, dans la précarité souvent, mettent leur compétence et leur enthousiasme au service de ceux à qui la parole est habituellement confisquée. Dénoncer les injustices et les souffrances sociales, débusquer les excès associés à la modernité, dévoiler les situations intolérables mais surtout valoriser les actions de ceux qui luttent pour un monde plus supportable, voilà les voies que VISAGES a tenté d'explorer depuis sa création.

Jean Paul Paquereau, cofondateur de Visages et vice-président 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire